La Lettre du printemps – Des Tablets PC à l’Ecole Centrale de Nantes

Aujourd’hui, dans la deuxième lettre du printemps, nous souhaitons vous faire partager un retour d’expérience de l’Ecole Centrale, membre de la Conférence des Grandes Ecoles en Pays de Loire, sur l’usage des Tablets PC en enseignement. C’est Morgan Magnin, enseignant-chercheur au département informatique et mathématiques, qui s’est prêté à l’interview.

Propos recueillis par Anne-Céline Grolleau, conseillère pédagogique pour la CRGE
Bonne lecture à tous et à la semaine prochaine

Bonjour Morgan, est-ce que tu peux te présenter et présenter l’équipe qui mène le projet ?

Je suis Morgan Magnin. Je suis enseignant-chercheur à l’École Centrale au département informatique et mathématiques. Je mène ce projet avec Guillaume Moreau qui est, lui aussi, enseignant-chercheur dans le même département et qui est directeur des systèmes d’informations pour l’Ecole Centrale. En fait, on mène ce projet tous les deux mais il implique aussi, d’autres collègues soit qui ont aidé à la rédaction initiale du projet soit qui utilisent maintenant le dispositif en question dans leur enseignement.

Peux-tu décrire le contexte du projet et comment il s’est concrétisé ?

C’est l’expérimentation de l’utilisation de Tablets PC dans un contexte pédagogique. Il y avait un existant à l’Ecole Centrale en matière de Tablets PC. Quelques machines étaient déjà dans la maison et des enseignants les utilisaient pour donner certains enseignements ou alors dans leurs activités de recherche. En 2008, on a participé à un concours lancé par HP « Technology for Teaching ». Son objectif est de mettre en valeur des projets innovants pour l’utilisation de technologies nomades et tactiles dans l’environnement professionnel ingénieur. Donc là c’est dans le processus d’apprentissage et c’est destiné aux établissements de l’enseignement supérieur. On l’a remporté ce qui nous a donné l’occasion de recevoir, de la part d’HP, un prix d’une valeur totale de 100 000$ : 21 Tablets Pc, des imprimantes et des PDAs.

Quels sont les usages des Tablets PC par les enseignants ?
Aujourd’hui, les Tablets PC sont utilisés en cours magistraux de mathématiques et cette adhésion de nos collègues au dispositif remonte à janvier 2009. Ca a répondu à une demande constante de la part des enseignants en maths qui étaient confrontés au problème de faire des cours de maths dans des amphis de 300-350 personnes sur un tableau blanc. En termes de lisibilité, quand on est au fond de l’amphi, on souffre. Du coup, le Tablet PC se présentait comme une bonne alternative puisqu’il s’intégrait dans le dispositif de vidéo projection disponible dans nos amphis. En plus, le Tablet PC permet de revenir en arrière dans ce qui a été écrit. Par exemple, dans une démonstration mathématique, on peut facilement récupérer la partie de la démonstration sur laquelle porte une question d’un étudiant alors qu’avec un tableau blanc, on risque de l’avoir déjà effacée.
De même, quasiment tous les enseignants en informatique utilisent les Tablets PC. Ces machines permettent de prendre en compte immédiatement les remarques des étudiants. Je pense notamment à un cours que je donne sur les systèmes d’exploitation et au cours duquel je demande aux étudiants ce que c’est. L’objectif est d’arriver à une définition collaborative : on construit la définition ensemble au fur et à mesure et ce qui apparaît à l’écran est vraiment ce qui a été construit par le groupe et non pas une définition toute faite. On peut aussi annoter du code informatique directement et simplement.

Comment les Tablets PC ont-ils été utilisés par les étudiants ?

Les Tablets PC ont été utilisés dans des cours très variés : en mécanique, en informatique, en automatique, en mécanique des fluides et en mécanique des structures et des matériaux. L’usage premier était la prise de notes, annoter une présentation, proposer des présentations un peu plus dynamiques, notamment pour les soutenances en langue ou les soutenances de projet.

Pensez-vous ouvrir votre expérimentation à des  partenaires extérieurs ?

Une des situations intéressantes qu’on a identifiées, c’est l’utilisation dans le cadre des projets des cordées de la réussite, notamment le projet Brio, qui fédère Audencia, l’Ecole Centrale et Mines Nantes.

Pour conclure, peux-tu me donner un point positif et un point négatif de l’expérience ?

Le fait de participer à des projets novateurs dans un environnement d’apprentissage a accentué la motivation des étudiants. Les projets utilisant les Tablets PC sont de plus en plus nombreux. Cette année, un groupe d’enseignants les a utilisés en atelier de productique-soudage sur un groupe de 24 étudiants. Les rapports ainsi remis par les étudiants, mêlant prises de notes manuscrites via le Tablet PC et insertion d’images numériques, peuvent ensuite être corrigés directement par les enseignants au format électronique. Les documents des élèves sont ainsi annotés directement en PDF comme s’ils avaient été imprimés. Le rendu des travaux en est accéléré car, une fois corrigés, les rapports sont renvoyés directement aux élèves par courriel. Un usage que l’on retrouve dans d’autres matières pour la correction de rapports ou d’articles de recherche.

Le point le plus faible concerne l’usage des tablets PC durant les examens. Dans la plupart de nos examens, seuls les documents manuscrits sont autorisés. Par conséquent, que faire quand un étudiant a pris toutes ses notes au format électronique ? A part lui proposer d’imprimer ses notes, nous n’avons pas d’autres solutions à l’heure actuelle. Quelque part, nous sommes victime de notre succès.

Témoignages d’élèves sur l’usage du Tablet PC

Extraits du blog « Tablets PC à Centrale« 

Témoignage 1

Le travail personnel prend une part non négligeable du temps libre à Centrale Nantes (travaux en autonomie, partiels ou tout simplement de cours…). Il me paraît donc nécessaire de bien gérer mon temps libre, ou en tout cas l’optimiser pour pouvoir en profiter ! Je rentre de temps en temps en train jusque chez mes parents (Lyon). Le temps de voyage est assez conséquent (entre 5h en TGV et 8h en train). Et c’est dans le TGV que j’ai exploité au mieux les fonctionnalités de mon Tablet-PC. Le Tablet-PC permet de ne pas transporter des dizaines de documents et des dizaines de feuilles de brouillon…

Témoignage 2

Lorsque les partiels arrivent, j’ai l’habitude de travailler en majeure partie par écrit. Je rédige des fiches et je travaille mes TDs sur papier : je refais les exercices effectués en cours. J’utilisais alors beaucoup de brouillon pour faire ou refaire les exercices. Le papier était ensuite jeté (certes, dans la poubelle de recyclage..). Mais la consommation de papier était énorme ! J’ai utilisé le Tabet-PC dès décembre pour réviser mes cours. Le stylet permet bien de se rapprocher de l’écriture des exercices (mémoire visuelle). Il suffit de créer un dossier par matière et l’on retrouve facilement les exercices déjà rédigés.

Pour en savoir plus…

- Retrouvez plus d’informations sur l’expérience sur le blog https://pedagogie.ec-nantes.fr/tablet-pc/

- Reportage télévisé : https://pedagogie.ec-nantes.fr/tablet-pc/?p=624

Bibliographie

  • Le guide du e-learning avec moodle / RICE IV, William H. – Paris : Pearson Education, 2008. – 367p.
  • eLearning pour enseigner et apprendre. Allier pédagogie et technologie / LEBRUN, Marcel. – Louvain-la-Neuve : Bruylant-Academie, 2005 (?). – 269p.
  • Des technologies pour enseigner et apprendre / LEBRUN, Marcel. – Bruxelles : De Boeck Université, 2002
  • Technologie et innovation pédagogique / CHARLIER, Bernadette / PERAYA, Daniel. – Bruxelles : De Boeck, 2003. – 230p

Vue 20123 fois par 2613 visiteurs




Les commentaires et les pings sont actuellement clos.

Abonnez-vous à notre fil RSS